Images & Documents du Revest

Certains albums sont équipés de pages associées qui offrent un éclairage complémentaire aux images et pdf. Un clic sur l'encadré écrit en vert au dessus des vignettes vous y emmène, et de là, un clic sur le titre de l'album vous en fait revenir. Il peut y avoir plusieurs pages associées pour un album, les pages peuvent être associées à plusieurs albums.

Certains documents de cette page peuvent être au format PDF. Selon votre équipement informatique, ils s'afficheront intégrés dans la page du site, ouverts dans un onglet séparé du navigateur ou dans le lecteur de pdf local ou bien encore téléchargés. Sur vos téléphones, par exemple, un PDF est d'abord téléchargé avant de pouvoir être lu.

26/31
HomeFaire l'actualitéLes 30 ans des AVR30 sites

Le hameau des Olivières

hameau-des-olivieres.jpg La TourrevelleThumbnailsLe bancaou ou bancalLa TourrevelleThumbnailsLe bancaou ou bancalLa TourrevelleThumbnailsLe bancaou ou bancalLa TourrevelleThumbnailsLe bancaou ou bancal



Depuis 1880, le château de Tourris et le hameau des Bouisses appartenaient à la famille de Gasquet (qui cédera ce domaine en 1952 à la société Formétal). Plus d'une centaine d'habitants vivait au château, au hameau des Bouisses et au hameau des Olivières. Les familles Castellan, Carret, Meiffret et Quadroppani constituaient l'essentiel de ces habitants. Elles se nourrissaient des produits propres au Pays : blé, pommes de terre, huile d'olive, vin. Les nombreuses restanques larges et humides sont très fertiles. Les points d'eau (sources et puits parfois immenses) sont nombreux et jamais taris. Les animaux (moutons, chevaux), en grand nombre, utilisaient les abreuvoirs proches de ces points d'eau.





Au début du XXe siècle, les eaux d'alimentation de la Ville de Toulon étaient polluées, provoquant des épidémies de  typhoïde à répétition. Aussi les études sur la réalisation du barrage insistèrent sur la protection des eaux du réservoir. Les ingénieurs avaient préconisé l'interdiction d'épandage d'engrais humain sur les coteaux, la réalisation d'une clôture interdisant l'accès au lac des hommes et des bêtes, la réalisation d'un canal de colature, le colmatage du petit Ragas des Olivières, l'achat et la fermeture du hameau des Olivières.





Dès 1914, toutes ces mesures s'étaient révélées sans aucun effet sur la qualité de l'eau qui était toujours polluée et un traitement chimique fut initié. Ainsi donc l'évacuation du hameau des Olivières avait été totalement inutile.





 Il faut toutefois tempérer notre nostalgie. Les habitants de ces lieux quittèrent progressivement ce secteur pour aller vivre au Revest, à Dardennes, aux Favières. En 1914, il ne restait qu'une trentaine d'habitants. En 1960, seuls Fine Guigou et Baudissaire restaient dans ce Pays. En 1908, quand l'évacuation des Olivières fut ordonnée,  plus personne n'y habitait vraiment depuis plusieurs décennies. Les vieilles maisons pouvaient abriter des chasseurs de passage, quelques forestiers et carriers, et la famille de Gasquet les louaient parfois pour des parties de campagne le dimanche.





Le  grand  chêne,  plusieurs  fois  centenaire,  vous  accueille  toujours sur  le chemin d’entrée. Mais depuis une trentaine d’années, cette vigie observe une décharge qui s’approche lentement et sûrement.





Source : Claude Chesnaud, " Ainsi fut abandonné le hameau des Olivières" sur Revestou http://revestou.fr/pages/166-le-hameau-des-olivieres-ainsi-fut-abandonne-le-hameau-des-olivieres-fr.php

Pour aller plus loin : articles et références sur Revestou  - Bulletins AVR 36 et 45


Dimensions
1600*1155
File
hameau-des-olivieres.jpg
Filesize
701 KB
Coordonnées
Visits
1153
Downloads
78
Copyright
N/A
Image id
161

1 comment

Add a comment

  • Katryne - Sunday 2 December 2018 12:11
    Orthographe à modifier pour le nom de l'aubergiste : c'est Baudisserre et non Baudissaire

Droits d'utilisation - Nous citons toujours avec respect et correction nos sources et références. Nous aimerions bien que vous en fassiez autant quand vous nous empruntez photos et documents. En suite d'abus qui nous ont été signalés, nous changeons dès à présent la politique de partage traditionnelle de tous nos sites. Désormais, sauf exception expressément signalée, tous nos écrits, documents, photos et conception de site sont partagés sous la licence Creative commons : CC BY-SA 4.0 Attribution - Partage dans les mêmes conditions.

Voir aussi : Avis à nos lecteurs.

Pour tout renseignement, contactez-nous en cliquant ICI.

Merci de votre fidélité et de votre amitié.
Amis du Vieux Revest | Loisir & Culture