Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre village
Du haut de la tour
 

Exploiter le minéral

Plus de 40 mines et carrières ont déjà été inventoriées sur Le Revest-les-Eaux.

Carrière de La Massillonne (dite Bonnevialle)

Carrière de La Massillonne (dite Bonnevialle)

De part et d'autre de la route du barrage, entre barrage et Grenette, cette carrière de sable a alimenté pendant une trentaine d'années (1950-1980) les chantiers de l'entreprise Bonnevialle. Une fabrique d'agglos (et peut-être une centrale à béton), dont on voit les vestiges sur le site, utilisait le sable du site et employait une trentaine de personnes. A l'époque, une ligne de bus empruntait cet axe. L'arrêt de la carrière s'appelait Bonnevialle. Le site est parfois appelé carrière de la Massillonne, du nom du quartier.

La carrière de marbre, au-dessus du Vallon du Cierge

La carrière de marbre, au-dessus du Vallon du Cierge

Source : Souvenirs de Madame de Mostuéjouls. En 1996 ,elle se confie à Claude Chesnaud. Cet entretien a été publié dans notre recueil Balade au château de Tourris. Et dans nos Carnets du Revest.

Les carrières étaient très actives. 

- Mon frère Gaby a travaillé avec Monsieur Arrati, contremaître dans la carrière de marbre .

Ces blocs étaient coupés par un câble d'acier, refroidis par de l'eau. 

  -C'est pris entre deux de ces blocs que Monsieur Arrati est mort écrasé.

Ces blocs étaient des cubes avec des arêtes d'environ un mètre. Cette exploitation a cessé dans notre commune dans les années 1970.

- Je me rappelle de ces gros camions qui roulaient doucement. Il y avait un bloc sur le camion, un bloc sur la remorque. Ces camions avaient de grandes roues à bandage.

Carrière de Tourris

Carrière de Tourris

Photos 1930 transmises par la SOMECA.

Le Barrémien à faciès urgonien a été exploité à la carrière de Tourris et à celle des Ragas. La carrière de Tourris fait l'objet aujourd'hui d'une autorisation administrative pour la production de granulats destinés aux matériaux de viabilité, la carrière des Ragas est abandonnée.

La carrière de Tourris au Revest fournissait un calcaire marbrier assez uniforme blanc beige à grain fin, comportant peu de fossiles, à remplissage argileux. La roche, in situ, est très diaclasée. Le site présente de grands lapiaz verticaux à remplissage d'argile rouge.

Le réaménagement de la carrière serait envisageable si la pierre présentait un intérêt réel.

La carrière des Ragas, située à 800 m de la précédente, fournissait une pierre de texture identique, de teinte très voisine, mais généralement plus claire.

Source : Schéma departemental des carrières du Var 1998.

G.  Gonzalez  -  Schéma  départemental  des  carrières  du  département  du  Var  -  Rapport
BRGM R 39347, janvier 1998, 174 pages, 25 figures, 30 annexes.

Fierraquet

Fierraquet

La carrière de Fierraquet s'étend sur les communes du Revest-les-Eaux et d'Évenos.

Exploitée depuis 1973 par la SOMECA, société fondée par Maurice Garassin qui l'avait acquise en 1971, c'est une carrière de calcaire du Crétacé inférieur, constitué en milieu marin (massifs récifaux) il y a 110 à 120 millions d'années.

La carrière est autorisée à extraire 2,5 millions de tonnes de granulats par an et cette autorisation a été renouvelée pour 30 ans en 2006. Plus d'infos : Clic ici

Total hits: 2151549
Most recent 10 minutes hits: 6
Current hour hits: 18
Yesterday hits: 2887
Last 24 hours visitors: 91
Current hour visitors: 5
Recent guest(s): 2