Images & Documents du Revest

Du Revest à l'Éverest

HomeFaire l'actualitéDu Revest à l'Éverest

Du Revest à l'Everest - 14 au 19 juin 2021

Il y a 56 ans, quatre jeunes Toulonnais se lançaient dans l'ascension du grand surplomb du Mont Caume, une première pour de tout jeunes escaladeurs qui en rêvaient comme d'un Everest à conquérir. Un exploit et un point de départ peut-être pour l'un d'entre eux, Maurice Duchêne, devenu par la suite guide de montagne au Népal.

Il tenait à coeur à Marcel Paul et à l'Aven Club La Valette Le Revest de partager et célébrer en leur présence l'anniversaire de cette aventure hors du commun. 

AU-DELA DE LA VERTICALE

Voici une aventure vécue pendant l’été 1965 par 4 jeunes escaladeurs de Toulon qui osèrent s’attaquer au formidable Grand Surplomb du Mont Caume, véritable proue de navire d’une hauteur de 130 mètres et qui domine de toute sa puissance le petit village typiquement provençal du Revest qui se reflète dans les eaux vertes du barrage de Dardennes.

Paradis des escaladeurs le Mont Caume posait une énigme avec son Grand Surplomb inviolé, qui était l’envie de nombreux jeunes varappeurs et aussi d’alpinistes célèbres tels que Walter Bonatti le grand guide italien. De nombreuses équipes avaient tenté de le vaincre mais jamais elles n’avaient dépassé la première longueur de corde.

Ce surplomb est une des merveilles de la nature, haut de 130 mètres, il s’avance de 30 mètres sur le vide et tout au long de l’ascension, jamais il ne serait possible de monter autrement qu’à l’aide de pitons.

Nous étions tous quatre âgés de 18 ans ; ce surplomb nous défiait de toute sa grandeur ; nous décidâmes après mûres réflexions et un entraînement poussé à l’extrême de nous y attaquer en équipement lourd « style Himalaya » c’est-à-dire en formant un véritable siège au pied de la paroi. De longs mois avaient été nécessaires pour rassembler un gros matériel d’escalade acheté avec notre argent de poche ; 200 pitons de toutes sortes, 150 mousquetons, 400 mètres de corde, 50 mètres d’échelles « spéléo », matériel de bivouac et vivres pour huit jours.

Aidés par le Club Alpin Français et les Excursionnistes Toulonnais qui nous prêtaient du matériel puis par un journal qui nous promettait tout le reportage photographique, nous ne pouvions plus reculer.

Maurice Duchêne, extrait de la revue Picardie, n° 17 de mars 1968

Du Revest à l'Everest, un film de Marcel Paul, 2021

 

Total hits: 3551104
Most recent 10 minutes hits: 28
Current hour hits: 155
Yesterday hits: 2182
Last 24 hours visitors: 119
Current hour visitors: 39
Recent guest(s): 8