Images & Documents du Revest-les-Eaux

Des photos sur des cartes
Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre commune
Cliquer sur la première image d'un album pour faire défiler les suivantes

Depuis 15 ans, la SOMECA informe sur l'activité de la carrière de Fierraquet. Le comité de suivi du 8 septembre 2016 réunissait au Revest des élus, des représentants de l'administration, des associations, surtout des CIL et des représentants des Amis du Vieux Revest.
Le tonnage extrait ces derniers temps est à la mesure de l'activité du BTP de l'agglomération : au plus bas jamais atteint avec 1,3 millions de tonnes annuelles, mais avec une certaine constance dans ce plus bas : ça ne descend plus depuis quelques mois. Aussi, quand la SOMECA a remporté un contrat pour un marché d'extension de Monaco sur la mer de 6 hectares, ce fut accueilli comme une excellente nouvelle :
2,5 millions de tonnes à livrer de mi 2017 à 2019. A noter que cette extraction supplémentaire n'entraînera pas de dépassement des autorisations annuelles actuelles de 2,5 millions de tonnes.

Ce chantier de Monaco va induire la création de 124 emplois sur l'agglomération, dont 15 à la Someca qui va passer de 24 à 39 salariés pour la durée du contrat.
Le contrat consiste à livrer les cailloux sur le port de Brégaillon où il seront lavés avant d'être chargés sur des bateaux, lesquels les emporteront vers Monaco. Un seul bateau fera 2 navettes par semaine à raison de 20.000 tonnes par chargement, ce qui selon mes calculs pourrait être accompli en 62 semaines et 1/2. Qui ne seront pas contigües, puisque le contrat s'étale sur 3 années de juillet 2017 à 2019 : 2 campagnes principales de livraison : juillet 2017 -> février 2018 et décembre 2018 -> juin 2019
Pour alléger le trafic quotidien induit par ces chargements et étaler l'extraction et la livraison, la SOMECA a prévu 2 zones de stockage, une à Tourris, en cours de réaménagement. L'autre à Lagoubran. La répartition exacte et le trafic supplémentaire ne sont pas encore exactement arrêtés, des études d'optimisation du trafic sont en cours. De nombreuses autorisations sont nécessaires pour un chantier de cette importance. Certaines sont déjà acquises, les autres en cours d'examen.

Les CIL des Favières, de La Valette, de Saint-Pierre des Moulins, ceux de la Seyne sont montés au créneau en raison de l'augmentation prévisible des nuisances dont ils se plaignaient déjà. Même si le bureau d'étude Alter & Go et le service de communication de la SOMECA sont très actifs dans les opérations de concertation, l'atmosphère était assez électrique, certains représentants des CIL avançant même des cadences futures d'un camion toutes les minutes et menaçant de bloquer les voies s'ils n'étaient pas entendus.

La visite de la carrière à permis de montrer les travaux supplémentaires réalisés sur les infrastructures pour protéger les travailleurs (abri pour un atelier de maintenance , mécanisation de certaines opérations dangereuses) et pour réduire encore les nuisances de poussière, des parois le long de voies d'accès. (Désolée, je n'ai pas encore assimilé le vocabulaire ni la topographie des lieux)

A noter que depuis l'arrêté préfectoral sur l'alerte sécheresse, l'arrosage est interrompu.
Vous n'aurez pas de reportage sur le légendaire buffet, j'ai du quitter vite en raison d'un RV tôt dans l'après-midi. Pourtant, ça avait l'air intéressant.
L'un des représentant de la SOMECA doit me contacter pour le site pour me communiquer d'anciennes photos du Revest et de la carrière, celles qui avaient été exposés lors d'une manifestation à la carrière en 2007.

Katryne

Pour un peu plus de littérature, voir cette fiche du site de la SOMECA : http://www.someca.eu/docs/carriere%20du%20revest.pdf

0 comments

Add a comment

Recherche sur nos 5 sites

Total hits: 896581
Most recent 10 minutes hits: 12
Current hour hits: 70
Yesterday hits: 624
Last 24 hours visitors: 106
Current hour visitors: 17
Recent guest(s): 2