Images & Documents du Revest

16/28
Home

Le hameau des Pomets

les-pomets4.jpg Les Pomets : chapelle Notre Dame de Bon ReposThumbnailsLes Routes - vue vers le NordLes Pomets : chapelle Notre Dame de Bon ReposThumbnailsLes Routes - vue vers le NordLes Pomets : chapelle Notre Dame de Bon ReposThumbnailsLes Routes - vue vers le NordLes Pomets : chapelle Notre Dame de Bon ReposThumbnailsLes Routes - vue vers le Nord


Les Pomets

Par M. Tony Marmottans



Tous les Toulonnais connaissent la rue de Pomet qui descend de la place du Théâtre à la rue du Canon. Elle tient son nom des membres d'une même famille qui s'y établirent au début du XVIIe siècle, dès son ouverture dans le périmètre du premier agrandissement de la ville. Les Pomets étaient aussi nombreux et prolifiques que les pépins du fruit illustrant leur nom... Une anecdote amusante se rattache à leur histoire.



Début mars 1651 au temps de la Fronde, les Toulonnais avaient pris le parti des princes contre Mazarin, apportant leur soutien au comte d'Alais, gouverneur de Provence réfugié chez eux et dont ils s'étaient entichés. Pour fêter la libération des princes emprisonnés par le Cardinal, nos ancêtres se livrèrent à des fêtes et des agapes monstres. Banquets, bravades, défilés d'hommes et de femmes armés portant fièrement des rubans bleus et jaunes, couleurs des princes (et j'ajouterai de Toulon), bals publics sur toutes les places avec octroi d'une jarretière aux danseuses les plus intrépides, cette folie dura huit jours....



La famille Pomet y tint la vedette incontestée. Trois cents personnes de leur tribu dressèrent des tables place Saint-Jean pour banqueter ensemble, portèrent de multiples toasts à la santé du roi et des princes, brisèrent, selon la coutume, force verres et bouteilles au bruit de la mousqueterie.



Nous devons à l'architecte Joseph Pomet le clocher de la cathédrale en 1740. Au XVIIIe siècle, la fontaine qui desservait les riverains de la rue de Pomet s'ornait de cinq belles pommes sculptées. En l'an un de la République, un fonctionnaire crut bon de la débaptiser pour la nommer Guillaume-Tell, champion de la liberté et grand transperceur de pommes !



Le hameau des Pomets, sur la route du Broussan, au pied du Baou de Quatre-Heures 2, rappelle également le souvenir de cette famille entreprenante. Sur une placette entourée d'oliviers et agrémentée d'une fontaine-lavoir, s'élève une jolie chapelle à l'ombre de deux cyprès, édifiée en 1639 sur une aire appartenant à un Georges Pomet Elle porte à son voussoir tes armes parlantes des Pomet, deux branches de pommier avec leurs fruits.



Village de poupées dans un dédale de petites rues, ses maisons anciennes entretenues avec amour confèrent aux Pomets une allure de crèche provençale. L'éclairage électrique n’y est parvenu qu’en 1961 ! Cent ans avant, au mois d’avril 1861, George Sand en promenade eut le privilège de déguster une tasse de lait de chèvre dans une maison accueillante du hameau. Le chemin pierreux pour y monter, écrit-elle, grimpe de manière fabuleuse …

On ne s’en aperçoit guère aujourd’hui !



Bulletin des Amis du Vieux Toulon et de sa Région – N° 91 – Octobre 2008


Author
Rémy Vidal
Keywords
Baou, Pomets
Dimensions
1600*1034
File
les-pomets4.jpg
Filesize
1399 KB
Coordonnées

43.164600  - 5.900160
Visits
653
Copyright
N/A

0 comments

Total hits: 4277286
Most recent 10 minutes hits: 42
Current hour hits: 236
Yesterday hits: 3705
Last 24 hours visitors: 181
Current hour visitors: 39
Recent guest(s): 16