Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre village
Du haut de la tour
 

Le Ragas

le-ragas.jpg Affiche 30 ans avec la tourThumbnailsLe Grand Cap et le lapiazAffiche 30 ans avec la tourThumbnailsLe Grand Cap et le lapiazAffiche 30 ans avec la tourThumbnailsLe Grand Cap et le lapiaz


Le Ragas de Dardennes



Si on remonte le cours du Las vers le nord, on arrive au bas du barrage cyclopéen de Dardennes, lequel retient un lac                     de 1.200.000 m3 qui a noyé la Foux, puissante source qui alimentait autrefois le Las et qui remplit aujourd'hui le barrage.



A quelques centaines de mètres en amont de la retenue, le Ragas ouvre la vaste anfractuosité de son orifice au fond d'un vallon encaissé. Le Ragas est un regard sur l'écoulement souterrain qui alimente la retenue. Quand le barrage est plein, l'eau est 26 m au dessous de l'orifice du Ragas ; aux basses eaux, elle peut être à plus de 40m sous l'orifice.



En provençal, d'après Xavier de Fourvière, Ragas signifie "ravin" ou "anfractuosité" ou encore "torrent débordé". Ces deux dernières significations conviennent parfaitement au Ragas, de par sa forme et de par ses crues violentes, au cours desquelles l'eau remonte de 26 mètres de hauteur pour dégueuler avec violence dans le ravin. Ces crues sont toujours très spectaculaires, attirant de nombreux témoins.



"Gouffre du Ragas" est une redondance incorrecte.



 



Source : " L'eau de là ",  Philippe Maurel, Centre départemental de spéléologie du Var (CDS83), 2008





Pour aller plus loin : http://revestou.fr/pages/027-les-eaux-du-revest-le-ragas-de-dardennes-fr.php



                                        http://www.maurel.tv/auteur.html



 


Total hits: 3200718
Most recent 10 minutes hits: 48
Current hour hits: 320
Yesterday hits: 7529
Last 24 hours visitors: 143
Current hour visitors: 53
Recent guest(s): 15