Images & Documents du Revest

Certains albums sont équipés de pages associées qui offrent un éclairage complémentaire aux images et pdf. Un clic sur l'encadré écrit en vert au dessus des vignettes vous y emmène, et de là, un clic sur le titre de l'album vous en fait revenir. Il peut y avoir plusieurs pages associées pour un album, les pages peuvent être associées à plusieurs albums.

Certains documents de cette page peuvent être au format PDF. Selon votre équipement informatique, ils s'afficheront intégrés dans la page du site, ouverts dans un onglet séparé du navigateur ou dans le lecteur de pdf local ou bien encore téléchargés. Sur vos téléphones, par exemple, un PDF est d'abord téléchargé avant de pouvoir être lu.

111/3844
Home

Les fours

Les-fours.jpg Le Cabinet des Monnaies et Médailles du RevestThumbnailsChâteau de DardennesLe Cabinet des Monnaies et Médailles du RevestThumbnailsChâteau de DardennesLe Cabinet des Monnaies et Médailles du RevestThumbnailsChâteau de DardennesLe Cabinet des Monnaies et Médailles du RevestThumbnailsChâteau de Dardennes


Les fours

Fours à chaux, charbonnières, fours à cade ont laissé des traces encore visibles à qui parcourt la colline et produisaient des matières premières utilisées pour la construction, comme combustible, pour l'agriculture, en médecine ou encore pour les soins quotidiens des hommes et des animaux domestiques.



Le cade en Provence

"Le cade ou juniperus oxycedrus, genevrier oxycèdre, cèdre piquant, fait partie de la famille des conifères, genre genevrier, dont trois espèces sont répandues dans nos régions, soit, outre le cade, le genevrier ( juniperus vulgaris ou communis) et le mourven ou genevrier de Phénicie qui a la particularité de ne pas piquer.




Le caractère commun au trois espèces est d'avoir des baies qui mettent deux ans à mûrir. Ces baies sont de petite taille, quatre millimètres de diamètre, de couleur bleu-noir chez le genièvre, deux fois plus grosses environ et de teinte marron chez le cade et le mourven.

Seul l'oxycèdre donne de l'huile par combustion incomplète de son bois. Cette huile est un liquide limpide, brun foncé avec, par agitation, des reflets rouges, d'odeur forte rappelant le goudron fumant, aux propriétés médicinales exceptionnelles.




Utilisée de longue date par les Provençales à raison de quelques gouttes dans une bassine d'eau pour se rincer les cheveux, elle est actuellement à la base de shampoings de toutes les grandes marques.



En médecine humaine, elle fut un produit majeur en dermatologie jusqu'à la découverte en 1935 des sulfamides puis des antibiotiques fongiques. Elle est encore employée dans certaines indications en préparation concentrées.



En soins vétérinaires, elle était souveraine contre la gale et les teignes animales, précieuse dans les affections des sabots, le "crapaud" des chevaux. De nos jours, tous les bergers et les éleveurs l'utilisent largement. Elle est aussi excellente pour raffermir les coussinets des chiens".



Sources: extrait d'une conférence du Dr.Laurent Porte donnée en mars 1992 à la Maison des Comoni (in Information Communale n°41 janv - fév - mars 1992)

Pour aller plus loin : AVR bulletins n°11 et 42


Dimensions
866*1200
File
Les-fours.jpg
Filesize
478 KB
Visits
738
Downloads
64
Copyright
N/A
Image id
254

0 comments

Add a comment

Droits d'utilisation - Nous citons toujours avec respect et correction nos sources et références. Nous aimerions bien que vous en fassiez autant quand vous nous empruntez photos et documents. En suite d'abus qui nous ont été signalés, nous changeons dès à présent la politique de partage traditionnelle de tous nos sites. Désormais, sauf exception expressément signalée, tous nos écrits, documents, photos et conception de site sont partagés sous la licence Creative commons : CC BY-SA 4.0 Attribution - Partage dans les mêmes conditions.

Voir aussi : Avis à nos lecteurs.

Pour tout renseignement, contactez-nous en cliquant ICI.

Merci de votre fidélité et de votre amitié.
Amis du Vieux Revest | Loisir & Culture