Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre village
Du haut de la tour
 

Château de Tourris avant rénovation - années 1990

le-chateau.jpg le-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviersle-chateau-avant-renovationThumbnailsplantation-recente-doliviers


Jean-Baptiste de Nas fit en 1568, année de son mariage, transformer en château la vieille demeure signeuriale.



Ce château est une vaste maison carrée, flanquée à chaque angle de grandes tours cylindriques. Son extérieur, simple et modeste, est agrémenté par de la mousse, au vert tendre et velouté, qui s'harmonise admirablement avec les tuiles rouges de la toiture des tours. Ses murs mesurent 1m à 1,50m d'épaisseur, selon leur position. A l'intérieur, il n'y a rien de remarquable si ce n'est, au rez-de-chaussée, une haute cheminée à gauche de laquelle on voit un cellier, vestige d'une prison à double compartiment et à ouverture haute, étroite et grillagée.



Il s'élève au centre d'un parc couvert de végétation luxuriante : arbres à essences, platanes gigantesques arrosés par un ruisseau dont les eaux vont se déverser, à l'aide d'une canalisation en poterie, dans un grand réservoir dit Le Goudron. A côté du château, une chapelle minuscule, de style gothique, renfermant un tableau de Saint-Jean-Baptiste, un confessionnal, une sacristie, une tribune à colonnes et cette inscription latine :



HOC TEMPLUM ANTIQUUM

AB EMILIO TESSIER TURRIS DOMINO

REPARATUM FUIT ANNO

MDCCCLXII



(Traduction : Ce temple antique fut réparé en l'année 1862 par Émile Teissier, propriétaire de Tourris)



Un petit cimetière apparait à 50 mètres de la chapelle ; il est clôturé ; un cyprès orne chaque angle ; une petite croix en fer surmonte la porte d'entrée. Parmi les tombe, se trouve celle de Joseph Aguillon, ancien propriétaire et dernier seigneur de Tourris.




Source : Le domaine de Tourris - par F. Joseph, Le Var historique et géographique - octobre-décembre 1938.



 



 


Total hits: 1830026
Most recent 10 minutes hits: 29
Current hour hits: 161
Yesterday hits: 4606
Last 24 hours visitors: 169
Current hour visitors: 18
Recent guest(s): 8