Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre village
Du haut de la tour
 

Claude Chesnaud

claude-chesnaud.jpg Charles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du LauronCharles AudeThumbnailsLes grottes de la Ripelle et du Lauron


Il avance, les mains croisées derrière le dos, paumes offertes à la vue de celui qui met ses pas dans les siens.



De cette silhouette en marche robuste, puissante, se dégage une image de force tranquille, solide et rassurante ; un guide, attentif à modérer son pas et prêter la main de temps en temps à ceux qu'il accompagne, dont on devine pourtant d'instinct qu'il pourrait bien disparaître dans une accélération soudaine au détour du chemin.



Nul doute qu'il sait où il va, où mène cette piste mille fois parcourue, cette draille mille fois empruntée, vers quels creux, source, vallon, quelles crête, baume ou falaise, vers quelles ruines enfouies hantées d'histoires de vies passées, de travail, de traditions, vers quelles mémoires d'événements, d'usages, souvenirs de chasse, réminiscences d'enfance .



Parfois il s'arrête, se retourne, en ce lieu choisi se pose un temps, et de la voix profonde, ferme et assurée d'un homme qui connaît son sujet, évoque, en mémoire vivante et conteur réaliste, ce qui ne saurait être que "pure vérité", issu de témoignages ou de recherches historiques.



Gare à celui qui conteste ou plaisante de la rigueur historique, il pourrait bien réveiller chez l'homme l'animal sauvage ombrageux tout juste assoupi et déclencher colère et paroles abruptes... Patience ! L'orage ne dure pas, l'homme reprend ses droits.



Voyageur immobile, le village a façonné sa vie, ancré ses racines, multiplié les rencontres, construit des amitiés à l'épreuve du temps, lui a donné le goût de l'échange et de la transmission.



Marcheur infatigable, secret et solitaire, la colline est son pays, son espace vital, un refuge souverain, sa terre nourricière et son oxygène.



MHT, Portrait de Claude, Novembre 2017


Total hits: 1226795
Most recent 10 minutes hits: 52
Current hour hits: 388
Yesterday hits: 68752
Last 24 hours visitors: 269
Current hour visitors: 152
Recent guest(s): 23