Images & Documents du Revest

19/147
HomeFaire l'actualitéLes 30 ans des AVR

Louis Blanc, garde champêtre

Louis-Blanc.jpg Louis ArrideThumbnailsLouis CamolliLouis ArrideThumbnailsLouis CamolliLouis ArrideThumbnailsLouis CamolliLouis ArrideThumbnailsLouis CamolliLouis ArrideThumbnailsLouis Camolli


Mon grand-père, Louis BLANC



Ce fut l'un des derniers garde-champêtre du Revest les Eaux, connu pour faire ses annonces non pas avec le traditionnel  tambour, mais au son de sa trompette.

Je ne l'ai pas tellement connu mais il reste ancré dans mes souvenirs d'enfance.

Pour nous, les VACANCES c'était , une année sur deux, prendre le bateau ALGER-MARSEILLE; destination finale TOULON ou LE REVEST où résidaient nos grands-parents.





Au Revest, nous retrouvions pépé et mémé Blanc, appelés ainsi pour les distinguer de pépé Couret et Mamie ( les parents de ma mère , qui habitaient Toulon), et de mémé Couret , mon arrière grand-mère, qui a plus de 90 ans, petite, bossue et désséchée par le poids des ans, me faisait une peur bleue.





Par contre, avec pépé Blanc, c'était des jeux ( petits chevaux ou jeux de la mère l'oie), parfois des dictées ; il aimait nous réunir, mon cousin, mon frère et moi pour nous assommer par une dictée alors que nous ne pensions qu'à dévaler les chemins qui descendent au barrage, ou monter au pigeonnier pour conquérir des mondes imaginaires.

Mais de lui, ce dont je me souviens avec le plus d'émotion, ce sont ses crises de rire ; il riait pour un rien, jusqu'aux larmes, et pleurait de rire à ses propres blagues.





Il y avait la séance obligatoire, quand, à la fin des repas, notre grand-père appelait son chat, lequel montait sur ses genoux et qu'à notre grand effroi, s'esclaffant de rire, il lui mordait les oreilles, provoquant les miaulements stridents de la pauvre bête dont les oreilles étaient plus sûrement dentelées à cause de bagarres entre chats que des sévices que lui faisait subir mon grand-père .





Une de ses histoires préférées qui le laissait hoquetant et larmoyant de rire, remontait aux temps où mon grand-père (militaire de carrière) était basé à Metz. Aimant la bonne chair et le bon vin, il élevait alors, dans son jardin, poules, lapins et cochons qu'il nourrissait avec les restes des cuisines de la caserne et ce, malgré l'interdiction émise par son capitaine. Il aimait à nous raconter les ruses employées pour transporter dans les sacoches de sa moto, les détritus alimentaires qu'il avait pu subtiliser.

Bien sûr, un beau jour, son manège fut éventé par son capitaine qui le prit sur le fait et lui colla quelques jours d'arrêt. Ménageant son suspens et hilare, il laissait alors tomber le nom de ce capitaine: c'était le capitaine de Gaulle.





Sur la fin de sa vie, hydropique et cardiaque, il ne pouvait se résoudre à faire les régimes alimentaires préconisés par son médecin. Il cachait du sel ordinaire dans les boîtes de sel de régime et à chaque repas, dans un grand éclat de rire, il assaisonnait son plat avec un " allez,  pour le docteur " . De même, chaque fois qu'il trinquait, c'était toujours " à la santé du docteur ..." suivi de son gros rire devant cette bonne farce.





Son dernier éclat de rire, je ne l'ai pas connu, mais je le devine. Mon père, au terme de sa propre carrière de militaire, avait écrit à ses parents que dans les trois mois, il viendrait prendre sa retraite à Toulon. Notre grand-mère nous a raconté sa joie à la lecture de cette lettre. L'occasion était trop bonne pour descendre à la cave et se choisir une bonne bouteille pour fêter l'événement.

Je l'entends lancer son " à la santé du docteur ..." avant de se mettre au lit , heureux de nos futures retrouvailles.

Le lendemain, un télégramme nous annonçait que cela avait été son dernier éclat de rire."



Denis COURET

 


Stage 1: Write the message
Error! Please enter a text.
Title* :
Error! Please enter a text.
Message* :
Stage 2: Edit the information
Error! Please enter a text.
Error! Please enter a valid e-mail.
Sender* :
Error! Please enter a text.
Error! Please enter a valid e-mail.
Recipient* :
Add a recipient
Stage 3: Options
e-mail format :
Period of validity :
Stage 4: Send the e-card!
* Mandatory fields
Click here to send an e-card
Copyright
N/A
Dimensions
866*1200
File
Louis-Blanc.jpg
Filesize
320 KB
Visits
333

1 comment

  • Pascale - Friday 8 December 2017 00:05
    né en 1893 . a déplacer ...
Total hits: 3624993
Most recent 10 minutes hits: 63
Current hour hits: 445
Yesterday hits: 4287
Last 24 hours visitors: 165
Current hour visitors: 45
Recent guest(s): 19