Images & Documents du Revest

37/3321
Home

Albert Decaris

Albert-Decaris.jpg L'Abbé Eude de la commune d'EsparronThumbnailsAnne Krog ØvrebøL'Abbé Eude de la commune d'EsparronThumbnailsAnne Krog ØvrebøL'Abbé Eude de la commune d'EsparronThumbnailsAnne Krog ØvrebøL'Abbé Eude de la commune d'EsparronThumbnailsAnne Krog Øvrebø




"C'est avec une très grand tristesse que tous les Revestois qui le connaissaient, ont appris le décès, à Paris, le 1er janvier 1988, de maître Albert Decaris, graveur, membre de l'Institut et, selon les mots du docteur Charles Vidal, "Revestois d'été et de coeur".



En effet, depuis 1933, date à laquelle il avait acquis avec son épouse la propriété le "Saraillon", Decaris passait chaque été entre un et trois mois dans notre commune, à travailler inlassablement dans son atelier ou à parcourir les restanques pour nous offrir de très belles aquarelles, que les Revestois ont pu découvrir lors de l'exposition d'août 1987.



D'une très grande amabilité et doté d'un bon sens de l'humour, maître Decaris se plaisait aussi à parler de sa vigne, dont le vin était réputé sur sa propre table, mais aussi sur celle de ses amis les peintres et les poètes, tels Echevin - qui logeait à Mastaba - et les Chabaneix dans leur propriété du "Cyprès".

Albert Decaris, qui a aimé Le Revest et qui y a passé d'extraordinaires étés repose, à présent, auprès de son épouse, dans le cimetière de Vernouillet (Yvelines), où il possédait une propriété.



Au Revest, outre notre admiration pour l'homme et son oeuvre, il restera le souvenir de ce 7 août 1987 : la joie de maître Decaris entouré de sa fille, de Germaine Chabaneix et de Marcelle Vérane notamment, pour l'ouverture d'une très belle exposition organisée par la mairie du Revest-les-Eaux.



Et nous écouterons, pour Decaris, ce poème de son ami Philippe Chabaneix, " Ecrit sur l'onde" : 



"Jeunes filles en fleur, quand le bruit de vos pas

N'accompagnera plus mon destin solitaire

Ah ! n'allez point me croire où je ne serai pas : 

Dans une tombe étroite et vaine, sous la terre ;

Mais cherchez-moi dans l'ombre attirante des bois,

Dans le chant des oiseaux, dans les nuits de Provence

Dans l'odeur des jasmins et dans la douce voix

D'un enfant qui ressemble à l'amour et qui danse".



Sources : Auto portrait par Decaris - Information Communale n°19  décembre 1987 - Charles Aude

Pour en savoir plus : Le Revest-les-Eaux et son siècle des Lumières 2004


Dimensions
866*1200
File
Albert-Decaris.jpg
Filesize
411 KB
Visits
425
Copyright
N/A

0 comments

Total hits: 4239150
Most recent 10 minutes hits: 45
Current hour hits: 244
Yesterday hits: 6180
Last 24 hours visitors: 194
Current hour visitors: 43
Recent guest(s): 14