Images & Documents du Revest

40/147
HomeFaire l'actualitéLes 30 ans des AVR

1990 Inauguration de la Maison des Comoni

1990-Inauguration-de-la-Maison-des-Comoni.jpg 1989 Création du SLAJThumbnailsArrêté de protection du biotope1989 Création du SLAJThumbnailsArrêté de protection du biotope1989 Création du SLAJThumbnailsArrêté de protection du biotope1989 Création du SLAJThumbnailsArrêté de protection du biotope1989 Création du SLAJThumbnailsArrêté de protection du biotope


On apprend dans le bulletin Le REVEST LES EAUX magazine N°8  janvier à juin 2000 qu’un référendum a été soumis au vote des Revestois en 1979 sur la construction d’une salle polyvalente. Mais ce n’est qu’en  mars 1987 que le projet est repris. Le terme de salle polyvalente est abandonné et le maire et les élus s’interrogent sur la destination finale de la salle. Jacques Rullier, conseiller municipal de 1976 à 1983, puis adjoint au Maire de 1983 à 1995, interviewé le jeudi 23 avril 2015 parle de Jean-Claude Grosse en ces termes :



"En 83, JC.Grosse est entré au conseil, on a vu débarquer un OVNI qui nous a parlé de théâtre comme personne. Il bousculait tous les codes établis en terme de théâtre, et réussit à convaincre le Conseil Municipal de passer du théâtre de commande, que j'assimile à du prêt-à-porter culturel, à un Théâtre de création qui embrassait toute la chaîne, de l'écriture de la pièce en passant par la mise en scène, la production et les représentations. Il a donc fallu convaincre le conseil municipal qui était hostile à la construction d’une salle de spectacle, ainsi que le village. Mais le Conseil Municipal de l'époque devait se rendre à l'évidence, Jean-Claude obtenait pour son action culturelle des subventions croisées, Département, Région, État, DRAC, ce qui représentait des retombées énormes en terme d'image pour Le Revest. Les gens acceptaient la peinture qui avait déjà acquis ses lettres de noblesse, mais le théâtre n’était pas compris. C’était un projet surdimensionné pour la commune. Déjà les spectacles qu’il avait donnés au Revest comme Clepsydre, Marie des brumes… Le Revest était devenu le pôle culturel de l’agglomération. Il jouait au Château de Dardennes, au pied de la Tour, au Stade de la colline, dans les oliviers, dans les rues du village. Il nous fallait une salle ! »



Les architectes désignés, Bordes et Duchier, du Cabinet Dravet lauréat du concours, planchent et ont pour mission de « proposer un projet en le rendant plus léger(?) » sans autres précisions dans les comptes rendus des bulletins de l’information communale. Et en septembre 1987, les conseillers membres de la commission  « salle polyvalente » donnent leur accord pour déposer un permis de construire. Le bulletin rappelle que les 3 salles constituant l’ensemble « seront utilisées à des usages multiples y compris la possibilité de locations. » Aucune autre précision.



Mais le bulletin du 24 mars 1989, qui illustre la cérémonie parle toujours de « salle polyvalente » :

« C’est la 1ère pierre de la salle polyvalente qu’on désespérait depuis autant d’années de voir poser un jour. »

D’après le témoignage de JC.Grosse, le projet d’un centre culturel s’est affiné tout au long des travaux. Pourtant, dans le Budget prévisionnel de 1987, on trouve déjà des propositions d’achats de gradins, de projecteurs, d’un plancher de 70m2.



« Les travaux ont d’ailleurs été interrompus durant 3 semaines pour imaginer installer une régie et le passage des câbles nécessaire à l’aménagement d’un espace théâtral ». Entretien avec JC.Grosse du 5 mars 2015.



Devant la tournure que prennent les travaux, certains adjoints se désolidarisent du projet et refusent de s’en occuper. Entretien avec J.Fenassile du 29 avril 2015 : «  Nous (J.Fenassile, J.C Grosse, C.Aude) voulions une salle de spectacle ouverte sur l’aire toulonnaise. Certains adjoints n’ont  plus voulu s’en occuper. Charles Vidal, m’a demandé de  restructurer les plans avec l’architecte pour en faire une salle de spectacle, la future Maison des Comoni. Il était prévu de créer plusieurs pôles ; pôle art plastique, pôle polyvalent, pôle musée, pôle spectacle avec une scène rétractable, des gradins escamotables. Entre temps nous avions acheté la collection des monnaies, il a fallu trouver des volumes supplémentaires. Mais d’abord il a fallu suivre la construction. Et évidemment les coûts ont été majorés. L’argent de la construction et de l’équipement c’est moi qui l’ai négocié. J’assurais toutes les réunions de chantiers. On a été les pionniers dans le département. Ensuite les autres ont copié sur nous »



Enfin, c’est dans le bulletin n°30 de mars/avril 1990 que le nom de la future salle est  enfin dévoilé, mais toujours rien sur sa destination :  ce sera « La maison des Comoni ».



«  Nous avons alors pensé que les premiers habitants du Revest méritaient mieux qu’un nom sur une longue liste de vaincus et c’est pourquoi en séance de travail nous avons décidé, le 10 avril 1990, que ce que nous nommions jusqu’ici salle polyvalente deviendra dès la prochaine réunion publique du Conseil Municipal « La Maison des Comoni ».  Charles Vidal.


Stage 1: Write the message
Error! Please enter a text.
Title* :
Error! Please enter a text.
Message* :
Stage 2: Edit the information
Error! Please enter a text.
Error! Please enter a valid e-mail.
Sender* :
Error! Please enter a text.
Error! Please enter a valid e-mail.
Recipient* :
Add a recipient
Stage 3: Options
e-mail format :
Period of validity :
Stage 4: Send the e-card!
* Mandatory fields
Click here to send an e-card
Copyright
N/A
Dimensions
1600*1155
File
1990-Inauguration-de-la-Maison-des-Comoni.jpg
Filesize
618 KB
Visits
515

0 comments

Total hits: 3624972
Most recent 10 minutes hits: 54
Current hour hits: 424
Yesterday hits: 4287
Last 24 hours visitors: 165
Current hour visitors: 45
Recent guest(s): 19