Un inventaire collaboratif illustré et géolocalisé du patrimoine de notre village
Du haut de la tour
 

1721 la peste décime la population revestoise

1721-la-peste-fauche-la-population-revestoise.jpg ThumbnailsThumbnailsThumbnailsThumbnailsThumbnails


1721 : la peste décime la population revestoise



Transmise par le linge remonté de Toulon par les bugadières, la peste décime la population du Revest qui passe de 650 à 185 habitants entre le 1er juin et  le 31 décembre 1721. Apportée au port de Marseille par un navire en provenance de Chypre, Le Grand-Saint-Antoine, l'épidémie a gagné toute la Provence, en particulier par la contrebande des étoffes précieuses qui constituaient la cargaison. Toulon a été contaminée par des réfugiés fuyant Marseille par la terre ou arrivés par la mer dans de petites barques, mais aussi par un marchand de drap qui avait fait l'acquisition de lots de tissus du Grand Saint-Antoine, ou par des pêcheurs bandolais qui avaient visité le navire quand il était en quarantaine.



En 1977, l'historien Henri Viatte révèle également qu'avant de toucher le port de Marseille, Le Grand-Saint-Antoine avait fait une escale secrète en rade foraine du Brusc et que son capitaine était allé à terre ... Le Revest a probablement été atteint à son tour en raison de l'activité des bugadières du village qui ont remonté de Toulon du linge contaminé.



"Penchée sur les douleurs quotidiennes, la Confrérie de la Miséricorde sut se montrer efficace pendant la terrible épidémie de 1720. Elle prit les initiatives les plus audacieuses et les plus courageuses. Le père Zacharie, capucin, et l'archevêque d'Aix donnèrent 300 livres chacun. Les factures sont là, qui attestent l'achat de remèdes et de la « chox » (chaulx) nécessaires pour lutter contre le fléau. Un certain nombre de liaisons avec Toulon furent assurées par des voituriers qui « furent payés pour leurs activités ». Christophe Barbaroux, boucher, avait fourni le 16 juin 1721 pour 162 livres 10 sols de moutons et brebis distribués aux pauvres et malades. Thomas Gauthier, trésorier de la Confrérie, fit le certificat autorisant le remboursement de cette somme à Christophe Barbaroux.



C'est dans « l'Enclos », dit « la Fouilloy » (dépendant du domaine de la Tourravelle), appartenant à M. Chaussegros, que les autorités de la province autorisèrent l'ensevelissement des victimes de l'épidémie."



Source : Aquarelle de l'archéologue Jean-Marie Gassend dans un livre de Michel Goury Un homme, Un navire, la peste de 1720.



Pour aller plus loin : selon Pierre Trofimoff, la confrérie de la Miséricorde du Revest aurait enterré les victimes revestoises. Le Revest par P. Troffimoff, 1963 - http://revestou.fr/pages/126-le-revest-de-p_-trofimoff-la-confrerie-de-la-misericorde-fr.php Article sur le livre de Michel Goury : http://www.lejdc.fr/nevers/loisirs/art-litterature/2013/10/06/le-nivernais-michel-goury-publie-un-livre-sur-le-grand-saint-antoine-navire-maudit_1717674.html



Katryne Chauvigné-Bourlaud


Katryne - Thursday 1 February 2018 09:00
Faut-il préciser dans le descriptif que la peste a fait ses premiers morts au Revest le 1er juin 1721 et que le 31 décembre de la même année, l'épidémie était déclarée comme terminée ?
Pascale - Thursday 1 February 2018 22:44
@ Katryne :
pourquoi pas !
Katryne - Friday 2 February 2018 23:38
Dans les registres d'état civil aux archives départementales, aucune entrée entre juin et octobre 1721. Barbarroux curé enregistre le 2 juin l'enterrement dans le cimetière de la paroisse de Marie Vidalle. Puis le 4 octobre, sont célébrés 4 mariages dont l'enregistrement commence pour chacun par "Vu l'attestation de santé signée Barbarroux vicaire et Sauvaire consul"

Le Revest-les-Eaux (Var, France) 1701 1745 page 115 (https://archives.var.fr/arkotheque/consult_fonds/index.php?ref_fonds=2)
Katryne - Wednesday 21 February 2018 15:57
Le Grand Saint-Antoine, qui a amené la peste à Marseille en 1720, entre au musée d’Histoire à Marseille.
http://madeinmarseille.net/33118-grand-saint-antoine-musee-histoire/?_scpsug=crawled_493749_ac23ef20-0360-11e8-bc74-f01fafd7b417#_scpsug=crawled_493749_ac23ef20-0360-11e8-bc74-f01fafd7b417

Une réplique de 1,20 mètre de long du Grand Saint-Antoine, navire censé avoir ramené l’épidémie de peste du Proche-Orient à Marseille en 1720, vient de rentrer au musée d’Histoire de Marseille et devrait y être présentée au public. Rencontre avec Guy Seguin, passionné par la réalisation de maquettes de navires dit d’arsenal, qui l’a réalisée.

Après l’ancre du Grand Saint-Antoine, positionnée à l’entrée du musée d’Histoire de Marseille, c’est désormais une réplique du navire que Marseillais et touristes vont pouvoir découvrir. Car une maquette de 1,20 mètre de long pour 70 centimètres de large et un mètre de hauteur figure désormais dans les réserves de l’établissement culturel.

Cette maquette, c’est à Guy Seguin qu’on la doit. Du haut de ses 83 ans, cet ancien charpentier de marine a pour passion depuis tout petit déjà de réaliser des maquettes d’arsenal. « On les appelle ainsi car, dans l’ancien temps, puisqu’il n’y avait pas l’informatique, avant de réaliser les navires, on les faisait en petit pour voir les difficultés qu’on aurait en passant à la grandeur réelle. Cela signifie que toutes les pièces des maquettes d’arsenal sont les mêmes que celles qui sont ensuite dans les bateaux, mais en modèle réduit », explique Guy Seguin. ...
Katryne - Wednesday 21 February 2018 16:05
Le Grand Saint-Antoine finalement hors de cause ?

En 2016, selon une enquête de chercheurs allemands de l’Institut Max-Planck, il ressort que la Grand-Saint-Antoine ne serait pas à l’origine de l’épidémie. Après analyse de la pulpe dentaire de personnes décédées à cette époque, l’étude montre que la peste de 1720 est en fait une résurgence de la première pandémie de peste, la peste noire, ayant sévi en Europe au 14e siècle. Le germe de la peste noir serait resté endormi pendant trois siècles avant de resurgir. Pourquoi ? Pour le moment, cette question n’a pas trouvé sa réponse.

http://madeinmarseille.net/33135-histoire-peste-1720-provence/
Total hits: 949711
Most recent 10 minutes hits: 15
Current hour hits: 118
Yesterday hits: 5849
Last 24 hours visitors: 280
Current hour visitors: 40
Recent guest(s): 3